Une longue quête pour la vérité qui finit par aboutir

Je ne suis pas né dans une famille chrétienne. Mon père ne se prononçait pas trop sur la question religieuse à la maison...

... il avait été choqué par l'attitude de responsables religieux qu'il avait côtoyés dans sa jeunesse, cela l'avait éloigné du sujet. Quant à ma mère, elle fut approchée par un mouvement sectaire (les Témoins de Jéhovah) quand j'avais 13-14 ans. Ce mouvement utilise la Bible, mais rejette certains enseignements chrétiens et comporte des aspects sectaires.

J'ai moi-même commencé à étudier leurs écrits, des personnes en faisant partie passaient nous voir régulièrement. Ces personnes étaient pour la majorité amicales et sincères, honnêtes dans leur vie, mais elles ne réalisaient pas qu'elles étaient esclaves d'un système humain (en effet, les témoins de Jéhovah utilisent souvent des textes bibliques). Certains enseignements étaient bons, notamment ceux touchant à l’éthique, mais je ne savais pas à ce moment là que d'autres ne venaient pas de Dieu et qu’ils étaient même contraires à sa volonté. Ainsi, cette organisation enseignait qu'elle était choisie par Dieu et qu'elle seule pouvait donner la bonne explication de la Bible. Cela avait la couleur et la saveur du christianisme, mais je consommais en fait un produit frelaté.

J'ai commencé à aller à toutes les réunions du mouvement (3 par semaine), à étudier leurs écrits puis à aller de porte en porte pour distribuer des écrits et essayer de faire de nouvelles recrues. Ensuite, je me suis fait « baptiser » chez eux, mais je n'avais pas compris que ce baptême n'était pas chrétien, car organisé au nom de Jéhovah et de son organisation et non pas au nom du Père, du Fils (Jésus) et du Saint-Esprit. Toute ma vie était orientée par les enseignements de ce mouvement, on m'apprenait à penser, non plus par moi-même, mais par leurs enseignements.

Fin 2007, un Témoin de Jéhovah, m'annonça qu'il y avait des images subliminales et mauvaises insérées dans leurs écrits. Cela éveilla mon attention mais comme j'étais conditionné je n'osais pas regarder des sites Internet parlant objectivement des Témoins de Jéhovah, je ne me référais qu'aux sources de l’organisation qui étaient biaisées. Petit à petit, je commençais à regarder des sites traitant de cette organisation. Les révélations s'enchainaient, j'étais pris d'une soif maladive de savoir la vérité au sujet de ce mouvement, et au sujet de Dieu et de l’évangile, de Jésus-Christ et de la Bible. Cela était très difficile car mes choix passés et toutes mes convictions religieuses de plusieurs années étaient remis en cause.

Après avoir fait ma lettre de démission du mouvement des témoins de Jéhovah ceux qui autrefois étaient des amis (ce que je croyais) ne me saluaient même plus. Je perdais aussi le moral à cause de tout ce qui arrivait, ainsi que mon travail. Cette période fut pour moi très difficile du point de vue moral et nerveux. Mon monde s'effondrait, qu'allais-je devenir ? On avait abusé de moi, ma vie était une escroquerie. J'étais désemparé, et j'essayais de lutter seul, mais je me sentais isolé. Je faisais part de mes découvertes à 3 autres Témoins de Jéhovah qui quittèrent aussi ce mouvement. Nous voulions rester fidèles à Dieu, mais le chemin à suivre ne nous semblait pas encore très clair...

Un jour, je demandais à Dieu de pouvoir trouver des personnes sincères qui seraient comme une nouvelle famille même si cela me semblait alors impossible. Puis, plusieurs choses (qui ne peuvent être le fruit du hasard mais ont été dirigées par Dieu) arrivèrent. Une des 3 autres personnes étant partie avec moi repris contact avec des anciens amis qui s'étaient éloignés du mouvement. Je renouais des liens avec eux. Lors d'un de mes appels téléphoniques, ils reçurent la visite d'un ancien Témoin qui était devenu chrétien. Je discutais rapidement au téléphone avec lui, mais je restais un peu méfiant car je ne voulais pas avoir de rapport avec des religions ou des sectes. Il m’invita à son église. Je n'avais pas du tout envie d’y aller mais pourtant je lui promis de venir, ce qui n'était pas très normal et logique. Après lui avoir fait cette promesse, je pensais à mon grand regret « maintenant tu dois tenir parole ». Je revois bien encore cette réflexion que je lui fis : « Ok, je passe parce que je te l'ai promis, mais je m'assoie au dernier rang à côté de la porte, et si cela me saoule je pars au bout de 5 minutes », avec un certain stress.

Un dimanche matin, je viens assister au culte à « la Chapelle », rien ne me déplait, ce qui me surprend. J'observe les personnes : les gens semblent normaux et n'ont pas d'attitude sectaire. Je suis d'accord avec la prédication, sauf en ce qui concerne la Trinité, mais je reste tolérant. Je suis aussi invité à une Agape. Un couple de chrétiens m'est présenté. A première vue, ils semblent gentils. Mais je reste encore méfiant, vu mon passé. On m'explique qu'ils habitent à côté de chez moi mais qu'ils doivent déménager. Je suis un peu partagé, car d'un côté je n'ai pas encore envie de voir beaucoup de personnes, d'un autre côté, je me dis que cela pourrait être un bon test. Si j'allais à leur déménagement, je pourrais voir s'ils étaient réellement les mêmes chez eux au quotidien que lorsqu’ils sont à l'église le dimanche. En participant à leur déménagement je suis agréablement surpris de voir que leur attitude et celle des personnes les assistant correspond bien à leurs paroles.

A ma troisième venue à l’église, 2 choses précises sont à noter :

 Je me dis « l'Esprit de Dieu est là dans cette église ». C'est une conviction. L'on m'expliquera plus tard que cette conviction est le fruit de l'action de l’Esprit de Dieu dans les cœurs. Cela est d'autant plus remarquable que je n'avais pas encore tout compris, du point de vue doctrinal, au sujet du Saint-Esprit.

 Puis de retour chez moi, je réalise qu'un problème que j'avais depuis des années avait disparu. En effet, je souffrais d'agoraphobie (peur de la foule ou d’un grand nombre de personnes dans un espace limité). C'est pour cela que je m'étais toujours senti mal à l'aise pendant des années aux réunions des Témoins de Jéhovah, où je m'asseyais au fond. Mais rien de tel à « La Chapelle ». Cela m’a beaucoup interpellé.

Ce qui m'a beaucoup touché dans l'église, ce ne sont pas des raisonnements compliqués, mais l'influence de l’Esprit de Dieu sur les chrétiens que j'ai croisés, sa présence parmi eux ainsi que leur attachement à Dieu et leur modestie.

Grâce à Dieu, j'ai pris conscience successivement de plusieurs choses importantes :

 la Liberté: Dieu ne veut pas nous faire prisonnier d'un système, il ne contraint pas, au contraire il nous libère et veut que nous jouissions de cette liberté en Christ. Cette révélation m'a marqué.

 La Grâce: il m'a semblé difficile d'accepter cet amour de Dieu au début. Tout d'abord à cause de mon parcours familial, mais aussi par le fait que j'avais vécu dans un système où l'on m'avait fait croire que je serais peut être sauvé (ce n'était pas sûr) si je faisais suffisamment d'actions, notamment le colportage. Quelle différence de voir que Dieu fait un cadeau à tous, sa grâce, et que c'est à nous de le saisir !

 Je suis quelqu'un avec l'esprit assez rationnel, qui calcule beaucoup. Mais je butais toujours sur la compréhension de la Trinité. En effet, j'avais lu de nombreux textes la démontrant, mais je n'arrivais pas à la comprendre avec ma logique bien humaine. Cette question me décourageait un peu et je décidais de la laisser de côté pendant une période. Puis un jour, alors que je n'y pensais absolument pas, Dieu me fit accepter et comprendre ce qu'elle était, mais pas dans le sens d'une compréhension humaine, cartésienne. Cela se passa de manière surprenante, de façon quasi-instantanée, un peu comme la foudre qui tombe sur un arbre, mais la foudre, elle, n'enseigne pas...

J'ai lu des récits de personnes qui sont sorties de ce mouvement mais sans devenir chrétiennes, certaines sont devenues dépressives chroniques, alcooliques ou pire. Je suis reconnaissant à Dieu de m'avoir dirigé vers Lui. Avant, j'étais persuadé de recevoir toute vérité d'un groupe humain parlant de la part de Dieu, et je considérais que ceux qui ne faisaient pas partie de mon organisation seraient détruits par Dieu. Combien je me trompais, j’étais à côté de sa vision d'amour !

Avant, j'étais très stressé et inquiet, mais Dieu m'a calmé. Je suis peut être encore un peu nerveux par nature, mais maintenant je ne crains plus pour l'avenir. J'ai été très attristé par mon passé, par mon enfance, et quand j’ai quitté ce mouvement j'ai eu l'impression que l'on avait violé ma personnalité. Parfois, j'ai l'impression que des membres de l'église s'inquiètent plus que moi (je les en remercie) au sujet de ma guérison. Mais Dieu m'a vraiment aidé, il m'aide à ne plus regarder avec tristesse le passé, mais à penser qu'il réserve pour chacun de nous un avenir serein qui commence dès maintenant. Avec les difficultés récentes, j'ai aussi appris à compter sur l'aide Dieu.

A mon arrivée dans l'église, je trouvais exagéré de demander à Dieu de nous aider pour tous nos problèmes, cela me semblait un peu déplacé. Mais Dieu s'intéresse vraiment à nous avec amour, et si certains peuvent parfois douter de cela, qu'ils fassent l'essai. Qu'ils demandent sincèrement à Dieu et qu’ils observent, Dieu leur répondra « Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. » (Ph 4 : 6-7)

L.G.

Nous Rejoindre

Culte

  • Le Dimanche à 10h

 

  • Adresse : 230 avenue Saint-Exupéry

                  31400 Toulouse

 

  • Métro (ligne A) station Esquirol + Bus (Ligne 7) direction Gonin - arrêt Six avril

 

  •  Métro (ligne B) station F. Verdier + Bus (ligne L8) direction Gonin -  arrêt Tahiti

 

  • Rocade Est - sortie 18  direction Pont des Demoiselles

 

  •  Rocade Sud - sortie 20-21 Pont des   Demoiselles