Juillet-Août 2021 - Maranatha !

Chaque fois que je lis une parole du mois, je suis impressionné par la profondeur et la justesse de ce qui est écrit et je suis touché par le message. Vous mettez la barre haut ! Merci à tous.

Pour ma part, je n'ai pas vécu ces derniers mois d'évènements particuliers. Mais ce qui se passe dans le monde en ce moment est quand même unique et nous fait dire - comme l'ont dit les disciples de Christ depuis 2000 ans - que Jésus revient bientôt (Ap 22:20  "Celui qui atteste ces choses dit : Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus!"). Quand on voit comment une certaine interprétation de l'Apocalypse est maintenant possible non seulement techniquement mais socialement et politiquement, cela nous interpelle. C'est non seulement une joie de penser que nous sommes proches de la fin mais il y aussi une certaine appréhension de ce qu'il peut nous arriver en tant que chrétiens.

J'ai conscience que je suis privilégié, dans un pays privilégié et je rends grâce pour cela chaque jour. Humainement, je n'ai pas de raison de penser différemment de la majorité des français qui sont plutôt pessimistes car cela ne pourrait aller que plus mal pour nous. Mais heureusement, nous avons l'assurance que Dieu est avec nous, que tout concourt à notre bien car nous l'aimons et nous avons été appelés selon son dessein. Toutes les paroles de la Bible sur l'épreuve, sur les temps de la fin nous exhortent à ne pas nous inquiéter ni craindre l'avenir mais à veiller et prier (Marc 13:33  "Prenez garde, veillez et priez; car vous ne savez quand ce temps viendra"; 1 Co 10:13 " Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter.").

Quelle doit être notre attitude face aux changements éthiques, politiques et sociétaux du monde qui nous entoure ? Comment garder un regard critique, avoir la perception des temps, comme le dit Jésus en Mat 24.32-33 " Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte" ? Comment veiller, c’est-à-dire être prêts, sans être manipulés par les médias ou ballotés par les fake news et les faux prophètes ? Mon avis est que plus on écoute les nouvelles, plus on utilise les médias sociaux, plus on s'imprègne du monde, moins on est confiant dans l'avenir et moins on aura la paix de Dieu. En revanche, plus on prie, plus on est à l'écoute de Dieu et plus on se nourrit de Sa parole, alors plus on attendra la fin avec impatience et avec la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence (Phi 4.6-7 "Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.").

C'est un équilibre difficile à trouver : Etre dans le monde sans être du monde ; s'intéresser aux actualités sans se laisser submerger par toutes les nouvelles ; être au courant des changements de la société tout en gardant les yeux fixés sur Jésus etc... Et je trouve que cette période nouvelle due à la pandémie met encore plus l'accent sur tout cela. Tellement de choses ont changé en si peu de temps. Si on nous avait dit il y a un an et demi qu'on devrait tous se cacher le visage pratiquement tout le temps, même en louant le Seigneur dans l'église, qu'on aurait besoin d'un passeport pour participer à des rassemblements ou se déplacer, qu'on devrait se méfier des autres comme pouvant nous apporter la mort, que l'école à la maison serait pratiquement interdite par la loi, que l'Interruption Médicale de Grossesse jusqu'au 9ème mois, autorisée jusqu'ici seulement pour des raisons impérieuses de santé, serait aussi accordée au motif flou de "détresse psychosociale"

Je n'ai pas d'interprétation claire sur le texte du livre de l'Apocalypse qui parle de la "bête" et ce n'est pas mon propos d'en parler en détail ici. Mais ce que je sais, c'est que tout existe maintenant pour rendre possible rapidement une interprétation très littérale de ce texte : Ap 13.16-17 "Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom". Techniquement, une puce implantable avec toutes nos données importantes, un moyen de nous localiser et un réseau pour synchroniser le tout, c'est possible depuis quelques années (encore une fois, je ne dis pas que ce soit la bonne interprétation). Socialement, on voit que l'acceptation par le plus grand nombre peut être acquise très rapidement si cela permet de répondre à une menace commune. Financièrement, la volonté de faire disparaitre l'argent liquide s'accentue. Politiquement, la tendance vers une gestion mondialisée des problèmes prépare aussi à ce qui est écrit dans l'Apocalypse.

C'est seulement en priant et en étant en communion avec notre Dieu qu'on gardera la paix face à ce monde qui change. Mais Jésus nous exhorte aussi à veiller pour être prêts, savoir discerner la volonté de Dieu. Saurons-nous reconnaitre la marque de la bête quand elle arrivera ? Et aurons-nous la force et la foi pour refuser de la porter ? Serons-nous unis entre chrétiens pour nous entraider, nous encourager, nous exhorter afin de vivre ces moments ensemble ?

Seigneur, j'ai hâte d'être avec toi, d'être constamment en ta présence, de comprendre parfaitement le plan divin, de vivre sans peur ni douleur ni maladie. Maranatha !

R.F.

Visit us

Sunday worship

  • sunday, 10:00 am
  • 230 avenue Saint-Exupéry, Toulouse, France