"Le Dieu de la Bible"

Nous sommes en plein confinement, en train de vivre une situation inédite en France et dans le monde entier. Nous sommes confinés chez nous depuis 6 semaines et notre pasteur m’a demandé si je voulais bien vous raconter ma conversion. Cela, tombe bien, car pendant cette période, j’avais à cœur, plutôt que de  prêter attention aux « mauvaises nouvelles », de me remémorer les bienfaits de Dieu envers moi. Et bien sûr, la plus grande et merveilleuse chose qui a pu m’arriver est d’avoir été appelée par Dieu pour le suivre et devenir son enfant.

Cela se déroule aux alentours de l’année 1984. Je ne me rappelle pas précisément des dates car je n’étais qu’une enfant de 8 ans. Je n’ai pas grandi dans une famille chrétienne au vrai sens du terme, nous n’avions aucune « religion » et nous les avions toutes à la fois, c’est comme ça que nous étions élevés au Brésil. De base, nous étions catholiques, car la foi que notre pays professait était le catholicisme, mais cela ne nous empêchait pas ni de croire ni de pratiquer d’autres cultures religieuses. Pour faire simple, nous étions, mon frère, ma sœur et moi, éduqués dans la foi catholique. Cet ainsi, qu'à l’âge de 7 ans, je me suis retrouvée inscrite à la Catéchèse de l’Eglise de notre quartier. J’aimais bien, cela ne me dérangeait vraiment pas, tous mes amis de mon quartier suivaient les classes avec moi, c’était sympa.

Un an plus tard, donc à l’âge de 8 ans, j’ai fait ma première Communion et  j’ai eu comme cadeau d’un collègue de ma mère une Bible pour enfants, mais une vraie Bible. Et là, les choses ont changé. En lisant cette Bible, tout devenait de plus en plus bizarre pour moi. Les croyances catholiques, ainsi que les autres croyances du folklore brésilien ou les superstitions, n'avaient plus aucun sens pour moi. Je sentais une soif et une faim de connaitre ce Dieu là, le Dieu Père, le Dieu Fils et le Dieu Saint Esprit. Mais comment faire ? J’avais  à peine 8 ans et l’appel de Dieu sonnait chaque fois plus fort en moi.

Les mois et les années passent, j’évite à tout prix d’aller aux messes, de prier les saints et de me confesser. Je pars donc en quête de ce Dieu, le Dieu de ma Bible. Je ne sais pas comment, mais je savais que c’était Le bon ! Ma sœur ainée, avait une copine évangélique qui l’a invitée à venir à son église, qui d’ailleurs se situait à quelques mètres de chez nous. Ma sœur y allait en cachette, car malgré la « liberté » d’expression religieuse que nous avions, ah! Celle-là, était quand-même très extrémiste ! Pour ma mère, c’était  un « non » catégorique! Un beau jour, j’ai senti que je devais y aller avec ma sœur, malgré sa réticence, elle m’a prise avec elle et … Gloire à Dieu ! À peine rentrée dans cette église, mon cœur s’est mis à battre très fort, l’atmosphère, l’ambiance épurée, les louanges, la prédication… j’avais rencontré le chemin de la maison, la maison de mon Père. Ce jour-là, sans hésiter et  avec un cœur d’enfant j’ai donné ma vie à Jésus, j’ai ouvert grand la porte de mon cœur et le Saint Esprit a trouvé sa place, j’avais 11 ans. A l’âge de 14 ans je suis passée par les eaux du baptême pour renforcer mon engagement avec le Seigneur et confirmer ma volonté de le suivre.

En 2002, je me suis mariée à Olivier et en 2005 nous avons emménagé en France. Nous avons été membres d’une église évangélique à Toulouse pendant quelques années, puis nous avons quitté cette église. En janvier  2014 nous sommes arrivés à l'église baptiste de La "La Chapelle", au delà de l’accueil chaleureux et de la communion fraternelle, ce qui nous a fait rester au moins pour moi, c’est l’attachement à la vérité de la Parole de Dieu, la qualité théologique et le « marcher » à la lumière des enseignements du Christ.

Depuis plus de 30 ans je marche avec le Seigneur, des moments difficiles, oui je les ai vécus, des doutes, des peurs,  je les ai vécues aussi, mais je ne saurai jamais comment remercier Dieu d’avoir pensé à moi, de m’avoir choisie. Je termine avec quelques versets de ce psaume qui m’a toujours touchée et qui exprime toute ma reconnaissance envers Dieu :

"Tu m’as fait ce que je suis, et tu m’as tissé dans le ventre de ma mère. Je te loue d’avoir fait de moi une créature aussi merveilleuse : tu fais des merveilles,  et je le reconnais bien. Mon corps n’était pas caché à tes yeux quand, dans le secret, je fus façonné et tissé comme dans les profondeurs de la terre. Je n’étais encore qu’une masse informe, mais tu me voyais et, dans ton registre, se trouvaient déjà inscrits tous les jours que tu m’avais destinés alors qu’aucun d’eux n’existait encore. Combien tes desseins, ô Dieu, sont, pour moi, impénétrables, et comme ils sont innombrables !" (Ps 139: 13-17)

S.F.

Nous Rejoindre

Culte

  • Le Dimanche à 10h

 

  • Adresse : 230 avenue Saint-Exupéry

                  31400 Toulouse

 

  • Métro (ligne A) station Esquirol + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti

 

  •  Métro (ligne B) station F. Verdier + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti 

 

  • Rocade Est - sortie 18  direction Pont des Demoiselles

 

  •  Rocade Sud - sortie 20-21 Pont des   Demoiselles