Octobre 2019 - Connaître et faire connaître

"Or la vie éternelle c'est qu'ils te connaissent toi, le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé, Jésus Christ" (Jean 17, 3)

Connaissons-nous Dieu ? La plupart de nos contemporains ont bien une idée de ce que l’on entend par Dieu. Mais je parle d’une connaissance intime de Dieu. Connaissons-nous la personne de Dieu ? Présomptueux diraient certains, impossible diraient d’autres. Pourtant la réponse que nous apportons à cette question a une importance capitale car Dieu désire ardemment que nous le connaissions : lorsque, par le prophète Osée, il dénonce l’attitude et les pensées du peuple d’Israël, il leur reproche entre autres de ne pas le connaître « Leurs œuvres ne leur permettent pas de revenir à leur Dieu, parce que l’esprit de prostitution est au milieu d’eux et parce qu’ils ne connaissent pas l’Eternel » (Osée 5: 4) et il proclame clairement ce qu’il attend de ses enfants « car je veux la loyauté et non le sacrifice, et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes » (6: 6)

Lire la suite : Octobre 2019 - Connaître et faire connaître

Septembre 2019 - Donner à Dieu ce qui lui revient

« Je serai avec toi, lui répondit Dieu. Et voici le signe auquel on reconnaîtra que c’est moi qui t’ai envoyé : quand tu auras fait sortir le peuple hors d’Egypte, vous m’adorerez sur cette montagne-ci. » (Ex 3, 12)

 

" Serons-nous loués et complimentés pour l'invention de tant de choses précieuses et désirables tandis que le Dieu, qui nous a tout inspiré, sera dépouillé de toute louange ?" (J. Calvin, Institution de la Religion Chrétienne, Kérygma, 2009, p. 20)

Ce texte du livre de l'Exode est d’une importance capitale. Il est inséré dans l’appel que Dieu adresse à Moïse à la montagne d’Horeb (autre nom pour désigner le Sinaï). Au milieu d’un buisson en flamme mais qui ne se consume pas, Dieu révèle à Moïse le grand dessein libérateur à l’égard du peuple d’Israël et « envoie » Moise pour qu’il soit celui qui dirigera le peuple d’Israël hors d’Egypte (Ex 3, 1-11). Ce qui est frappant dans ce verset c’est que la preuve (le "signe") de l’authenticité de l’appel de Dieu sur Moïse se résume dans cette expression à la fin du verset 12 « vous m’adorerez sur cette montagne-ci. » On peut aussi traduire le verbe adorer par servir ou par l’expression « vous rendrez un culte à Dieu » Cette phrase, Dieu la rappellera à Moise en Ex 7, 16 alors que le Pharaon s’obstine à ne pas laisser partir le peuple d’Israël. Ce signe est donc fondamental, c’est le but ultime de Dieu pour son peuple « Voici le signe… » La délivrance de l’esclavage n’a pas d’autre but que celui de donner au peuple d’Israël les dispositions nécessaires pour adorer son Dieu car c'est cela que Dieu attend de son peuple, c'est sa vocation première.

Lire la suite : Septembre 2019 - Donner à Dieu ce qui lui revient

Nous Rejoindre

Culte

  • Le Dimanche à 10h

 

  • Adresse : 230 avenue Saint-Exupéry

                  31400 Toulouse

 

  • Métro (ligne A) station Esquirol + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti

 

  •  Métro (ligne B) station F. Verdier + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti 

 

  • Rocade Est - sortie 18  direction Pont des Demoiselles

 

  •  Rocade Sud - sortie 20-21 Pont des   Demoiselles