Juillet-Août 2020 - Versez, remuez, c’est prêt.

Ce slogan pour les boissons chocolatées instantanées nous rappelle que nous aussi aimerions souvent être transformés instantanément. Quasiment sans effort car après tout « tout est possible à celui qui croit ». Les ordinateurs nous permettent en quelques clics de surfer autour de la planète, d’acheter en ligne, de tchater sans fin, en quelques minutes, dans un fauteuil. Nous avons l’illusion que le temps est aboli ou qu’il est devenu un présent continuel. Toutefois notre vocation nous rappelle qu’il y a des choses qui ne s’obtiennent pas avec des clics mais avec le temps. C'est le cas lorsque Jésus nous appelle à porter du fruit : « Mon père est glorifié en ceci : que vous portiez beaucoup de fruit, et vous serez mes disciples. » (Jean 15:8). Or si la fécondation et la cueillette sont très rapides, la formation du fruit demande plusieurs saisons. Porter du fruit signifie passer par une longue transformation intérieure qui exige trois choses capitales : du temps, de la patience ou persévérance et de l’espérance.

1-Le temps. Il est composé de cycles intégrant la mort et la vie : « Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde afin qu’il porte encore plus de fruit. » (Jean 15:2) La mort agit en nous afin que la vie triomphe et c’est à cette condition que le fruit se forme et se renouvelle sans cesse.

2-La patience. « Voici que le laboureur attend le précieux fruit de la terre, plein de patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de l’arrière saison. » (Jc 5:7) Accepter le temps dans nos vies engendre la patience et la patience en retour produit la maturité. Il en est ainsi pour la vie naturelle comme de la vie spirituelle : étapes cycles et saisons sont nécessaires pour croître et s'affermir.

3-L'espérance. Elle est le moteur de la croissance. Espérer c'est voir le but : « mais nous savons que lorsqu'il sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie comme lui (le Seigneur) est pur. » (1 Jean 3:2-3). L'espérance voit par delà le temps l'objectif à atteindre, nous donne du courage pour patienter quelles que soient les circonstances et les aléas de la vie et nous permet de résister aux sirènes de la satisfaction immédiate pour obtenir quelque chose de meilleur (Hb 11:35 et 39-40).

Porter du fruit c'est mûrir, devenir adulte, parfait, accompli. Ces termes synonymes évoquent un but important de la croissance : être transformés pour discerner la volonté de Dieu (Rm 12:2). La maturité nous permet d'assumer durablement notre vocation. Difficile d'être transformés en quelques « clics »! La Parole de Dieu qui nous transforme est elle-même comparée à une semence qui est plantée et qui croît jusqu'à la moisson (cf. Mt 13 les paraboles du semeur, de l'ivraie et du grain de moutarde).

Si Dieu agit parfois dans l'instant, notamment avec les dons, pour changer des situations, il nous transforme avec le temps et c'est sans doute cela qui donne du goût à nos vies comme celui d'un fruit lentement mûri.

Ce qui nous permettra, à l'automne de notre vie, de dire avec l'apôtre : «  le moment de mon départ approche. J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m'est réservée... » (2 Tm 4:6-7)

C.B.

Nous Rejoindre

Culte

  • Le Dimanche à 10h

 

  • Adresse : 230 avenue Saint-Exupéry

                  31400 Toulouse

 

  • Métro (ligne A) station Esquirol + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti

 

  •  Métro (ligne B) station F. Verdier + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti 

 

  • Rocade Est - sortie 18  direction Pont des Demoiselles

 

  •  Rocade Sud - sortie 20-21 Pont des   Demoiselles