Avril 2018 - Seigneur, à qui d'autre irions-nous?

On se trouve dans l'évangile de Jean au chapitre 6, de l'autre côté du lac : en plus des douze, beaucoup de disciples suivent Jésus. Et nombreux sont les intéressés partis à sa recherche « parce qu'ils ont mangé à leur faim » dit Jésus. Il leur reproche de vouloir juste manger gratis, et de ne pas saisir le sens des signes miraculeux auxquels ils ont assisté. Bref, ils courent après le Jésus utile. Mais en rassasiant 5000 personnes environ avec 5 baguettes et 2 sardines, et en étant large, puisqu'il y a pas mal de restes, Jésus ne cherchait pas à faire la une de la gazette de Capharnaüm le lendemain. Tout ce qu'il fait a du sens !

Jésus engage donc ses auditeurs à ne pas travailler seulement pour la nourriture qui se gâte, mais pour celle qui subsiste et qui est source de vie éternelle. Toute cette foule et ses disciples, dont il est le berger ont besoin d'être instruits et conduits vers une autre dimension : la réalité du Royaume de Dieu. Jésus poursuit à partir du miracle accompli et les enseigne sur le pain que Dieu donne, celui qui descend du ciel : « le pain que je donnerai c'est ma chair, je la donne afin que le monde vive ». Suivent les paroles choquantes pour beaucoup d'entre eux : « celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle »

« Là, il exagère ! Comment admettre un tel discours ? ». Il faut écouter Jésus jusqu'au bout ! Il donne la clé pour comprendre : «  les paroles que je vous ai dites sont Esprit et vie ». Ce qui n'empêchera pas la plupart de le quitter à ce moment-là : déçus. Ben oui, si Jésus fait des miracles pour expliquer des choses spirituelles, et qu'on ne peut pas avoir le pique-nique gratuit tous les jours, quel intérêt ? Et vous, vous ne partez pas ? Demande Jésus aux douze. Merveilleuse réponse de Pierre, le porte-parole du groupe :

SEIGNEUR,

Oui, ils peuvent dire "Seigneur", car ils ont assisté à la transformation de l'eau en vin lors du mariage à Cana, à la résurrection du fils d'un fonctionnaire à Capharnaüm, à la guérison d'un homme paralysé depuis 38 ans à Jérusalem, et vu une foule nourrie avec quelques pains et 2 poissons près du lac de Tibériade…

A QUI D'AUTRE IRIONS-NOUS ?

Les 12 avaient eu quelque nourriture depuis leur enfance : enseignés dans la loi juive, et les traditions ajoutées par les pharisiens. Et chacun d'entre nous, après avoir grandi dans son environnement athée, catholique ou autre, a peut-être goûté une philosophie, un nouveau style de vie, une culture différente. Mais rien qui réponde vraiment au vide profond, au chaos intérieur, au problème du péché, et au manque du Père.

TU AS LES PAROLES DE LA VIE ETERNELLE

Ayant entendu  l'enseignement plein d'autorité et de sagesse de Jésus, vécu au contact de son amitié et de son caractère saint, et vu un certain nombre de miracles, les douze sont parvenus à la conviction que les paroles de ce maître leur permettaient d'entrer dans la dimension de la vie éternelle par la foi en Lui. Miracle de la révélation qui fait dire à Pierre : « nous le croyons, nous le savons, tu es le Christ, le Saint de Dieu »

C'est pourquoi à la suite des disciples, écoutons aussi le maître, nourrissons-nous de ses paroles qui ont le pouvoir de nous régénérer, croyons fermement que par sa mort à la croix, l'offrande de la chair et du sang du Fils de Dieu nous fait entrer dans la vie éternelle.

V.B.

Nous Rejoindre

Culte

  • Le Dimanche à 10h

 

  • Adresse : 230 avenue Saint-Exupéry

                  31400 Toulouse

 

  • Métro (ligne A) station Esquirol + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti

 

  •  Métro (ligne B) station F. Verdier + Bus (Ligne 7) direction St Orens C/Cial - arrêt Tahiti 

 

  • Rocade Est - sortie 18  direction Pont des Demoiselles

 

  •  Rocade Sud - sortie 20-21 Pont des   Demoiselles