Septembre 2017 - Pourquoi être engagé dans une Eglise locale?

"Nous avons été baptisés dans un seul corps et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit" (I Cr 12, 13)

D'abord qu'entendons nous par "engagé" ?Il ne peut s'agir d'une simple démarche formelle, comme de répondre à un formulaire administratif : être inscrit sur une liste de membres. A l'opposé il ne s'agit pas non plus d'un embrigadement dans lequel notre vie serait en tous points conditionnée par l'agenda d'un groupe religieux, où tout serait codifié, encadré, surveillé de près : ceci ressemble étrangement à la vie d'un adepte d'une secte.

Notre engagement dans une église locale est en premier lieu le fruit de notre attachement à Jésus, la tête de l'Eglise, lui qui "a aimé l'église et s'est livré lui même pour elle afin de la consacrer...chacun nourrit et prend soin de sa chair comme le Christ le fait pour l'église" (Eph 5, 25-29 cf. Act 20, 28). Ensemble, nous sommes sa chair, ses bras et ses mains pour bénir, donner et secourir, ses pieds pour aller témoigner partout combien il est bon, doux et humble de cœur, ses oreilles pour discerner le vrai du faux et écouter ceux qui ont besoin d'être entendus dans leurs souffrances ou leur recherche spirituelle, ses poumons remplis de l'air du St Esprit pour courir loin afin de propager la bonne nouvelle de son pardon et de la réconciliation avec Dieu notre Père, enfin et surtout sa bouche pour proclamer sa gloire et pour dire haut et fort " au nom du Christ laissez vous réconcilier avec Dieu " (II Cr 5, 20).

Les chrétiens du tout début de l'histoire du christianisme avaient bien intégré cela. On peut lire dans le livre des Actes qui retrace la première histoire d'une église locale, celle de Jérusalem, que tous les disciples de Jésus Christ "étaient assidus à l'enseignement... à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières" (Act 2, 42). Certes de nos jours de nombreux facteurs peuvent parasiter notre compréhension d'une vie chrétienne intégrée à une communauté locale : le réseautage social et le développement des cultes filmés sur internet, la recherche de la nouveauté favorisant le nomadisme ecclésial et la construction d'une spiritualité à la carte, le contexte particulier des grands centres urbains (dispersion et éloignement), l'emphase sur l'autonomie du sujet "je ne suis pas un mouton de panurge", des occupations et distractions multiples entrainant une incapacité à discerner les priorités de la vie chrétienne "cherchez premièrement le Royaume de Dieu...", une conception idéaliste et désincarnée de l'Eglise "J'appartiens à Christ pas à l'église"...

Quoi qu'il en soit, les apôtres appelés par le Seigneur à poursuivre son œuvre ont, dès le début du christianisme, édifié des églises locales[i]. Si la vie d'un disciple de Jésus devait se construire indépendamment de l'insertion dans une communauté locale, les apôtres n'auraient pas pris la peine d'édifier des églises dans tout le bassin méditerranéen dès la première heure. D'autre part, les salutations des épîtres sont adressées à tous les membres des églises locales et pas à quelques individus triés sur le volet, donc Dieu lui-même prend un "risque" étonnant, en nous considérant tous responsables de la bonne marche de son Eglise. Enfin le Seigneur nous dit que l'église est le lieu privilégié où La Vérité, la sienne, est enseignée, même si elle n'est pas parfaitement pratiquée, "tu sauras comment il faut se conduire dans la maison de Dieu qui est l'église du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité" (I Tm 3, 15).

Nous avons été créés pour vivre en interdépendance et l'église locale est un lieu où s’exercent : la compassion "Si une partie du corps souffre, toutes les autres souffrent avec elle" (I Cr 12, 26) ; l'encouragement "les parties du corps que nous estimons le moins, nous les entourons de plus de soin que les autres ; celles dont il est indécent de parler sont traitées avec des égards particuliers. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d'honneur aux parties qui en manquent" (I Cr 12, 22-24) ; la solidarité "il n'y a pas de division dans le corps, mais les différentes parties ont toutes un égal souci les unes des autres" (I Cr 12, 25) ; la redevabilité "L'œil ne peut pas dire à la main: Je n'ai pas besoin de toi, ni la tête dire aux pieds : je n'ai pas besoin de vous" (I Cr 12, 21) ; la proclamation de l'évangile avec intelligence, hardiesse et sans concessions trompeuses"La sagesse de Dieu est maintenant portée par l'église à la connaissance des autorités... " (Eph 3, 10-11).

 

Appelés à une si merveilleuse vocation, nous pouvons être heureux et fiers (dans le Seigneur) de cette confiance qu'il nous accorde pour témoigner ici bas du mystère glorieux de l'évangile dans lequel les anges eux mêmes désirent plonger leur regard (I Pr 1, 12). Mon désir est que notre communauté assume pleinement cette vocation. Prenons la mesure de cet appel et réjouissons-nous de notre élection en Christ en tant que "peuple de Dieu" appelé à proclamer ses "hauts faits".

 

Pour aller plus loin :

 

ALEXANDER, P. & DEVER, M., L'Eglise intentionnelle, Ed. Clé, 2007

BILEZIKIAN, G., Solitaires ou solidaires, la dimension communautaire de l'Eglise, Ed. Empreinte temps présent, 2000

COLLECTIF, Eglise, Secte : deux mondes étrangers..., Excelsis, 1999

CRABB, L., L'endroit le plus sûr au monde, la communauté spirituelle telle que Dieu l'a conçue, Ed. La clairière, 2005 (avec un guide de réflexion et de discussion inclus) ; Connectés les uns aux autres, Ed. La clairière, 1999 ; Identité et relations, Ed. La clairière,1995

DEVER, M., L'Eglise : un bilan de santé, IBG/Clé, 2009

HANLEY, J., Une Eglise rayonnante, le témoignage de la grâce, Farel, 2003

KUEN, A., Les uns les autres, Emmaüs, 2013 ; Quelle Eglise choisir ?, Emmaüs, 2010

WHEELER, P. , Choisir une église à la lumière de la Parole de Dieu, Genève/Paris, M.B., 1998

YANCEY, P., Déçu par l'Eglise, mon parcours personnel, Farel, 1999



[i] Dans le N.T. le terme "Eglise" est toujours utilisé pour désigner une communauté locale de chrétiens rassemblés en un certain lieu, 2 fois seulement pour désigner l'Eglise sur le plan supra local: I Cr 15, 9; Ep 1, 22

Nous Rejoindre

Culte

  • Le Dimanche à 10h

 

  • Adresse : 230 avenue Saint-Exupéry

                  31400 Toulouse

 

  • Métro (ligne A) station Esquirol + Bus (Ligne 7) direction Gonin - arrêt Six avril

 

  •  Métro (ligne B) station F. Verdier + Bus (ligne L8) direction Gonin -  arrêt Tahiti

 

  • Rocade Est - sortie 18  direction Pont des Demoiselles

 

  •  Rocade Sud - sortie 20-21 Pont des   Demoiselles