De la Colombie à la ville de Calvin pour rencontrer Jésus

C'était un dimanche matin, je suis arrivée dans une église à Genève en Suisse, j'étais complètement perdue émotionnellement, je vivais une grande dépression, j'étais en souffrance et je voulais vraiment sortir de ce mal-être. Je voyais tous ces gens qui chantaient dans cette église avec une grande joie, ils priaient avec une foi que jamais je n'avais vue. J'étais étonnée de voir tout ça, et je me suis dit : "Est-ce que ces gens n'ont pas de problèmes et de souffrances dans leur vie ?". A la fin du culte je me suis approchée du pasteur pour lui parler de ma situation. Avec amour et compassion il m'a écoutée et m'a dit clairement : "Les épreuves du cœur sont les plus difficiles à vivre mais si vous laissez entrer Dieu dans votre  cœur, il va vous guérir, Il va vous donner la PAIX. Venez à l'église tous les jours, chantez, apprenez la parole et priez". Ensuite il m'a donné 100 francs et une sœur de l'église m'a hébergée. Ce geste du pasteur a touché mon cœur, donc j'ai reçu son conseil et chaque jour je venais à l'église. Je me rappelle que je voulais juste trouver une solution à mon problème, arrêter ma souffrance.  

Dieu s'est montré comme Lui est, un Dieu de compassion, de miséricorde, de bonté, un Dieu fidèle et en venant à Lui, Il a commencé à soigner mon cœur et mes pensées, il m'a parlé, Il m'a dit de "PARDONNER" et moi, ma première réaction a été de dire, "comment pardonner alors que j'ai vécu quelque chose d'injuste ?". Mais le Seigneur a continué à me dire chaque jour de "PARDONNER". Je me suis rendue compte que plus je luttais contre sa volonté, plus je sentais que je marchais à contre-courant. Finalement j’ai accepté de PARDONNER, et là j'ai senti une paix extraordinaire, je commençais à vivre dans l'amour de mon Père céleste.

Ça faisait un mois que je fréquentais cette église, j'ai alors décidé d'accepter le Seigneur Jésus-Christ par le baptême, c'était en juin 2012, j'avais 35 ans. Ma vie fut changée à jamais par cette décision, ce fut un jour de joie car j'avais commencé à marcher avec le Seigneur, Il a alors façonné ma vie. Peu à peu, les choses ne se sont pas passées comme je les avais prévues, mais plutôt à sa manière. Plus je recherchais le Seigneur avec un cœur sincère, plus je comprenais sa volonté dans ma vie. Je me rappelle que je marchais seule après les cultes pour me rendre à mon domicile, je sentais la présence de Dieu avec moi qui marchait à mes côtés, je savais que si je lui parlais avec mes pensées il l'entendait, j'étais contente de savoir que je n'étais plus seule dans un pays étranger, et même si mon cheminement pour arriver au Seigneur fut très douloureux, toute souffrance fut transformée en paix et en joie dans mon cœur. Je voulais aider dans cette église donc j'ai demandé au pasteur si je pouvais donner un cours de décoration florale pour l'église ; j'étais contente de servir, de transmettre ma connaissance dans ce domaine, et savoir que je pouvais être utile pour le Seigneur.

Le Seigneur m'avait fait la grâce d'avoir un travail bien rémunéré en gardant un enfant ce qui me permettait de venir à l'église tous les jours. J'avais découvert le premier amour en Christ et chaque fois je voulais apprendre toujours plus. Pour moi qui venais d'un milieu ésotérique réservé à des initiés, je me suis retrouvée en face d'une réalité que seul un amour aussi grand m'avait permis de me rapprocher du Père par Jésus-Christ son Fils. Je me disais que n'importe qui pourrait venir vers Jésus-Christ, simplement avec son cœur ouvert et le recevoir pour faire partie de son Royaume. Pour moi, c'était un voile qui s'était levé, ce n'était pas par mes efforts que je pouvais retrouver cette grâce, cette paix, c'était par Jésus- Christ.

Avant de revenir en France, le pasteur m'avait dit de rester vigilante et de continuer à me nourrir de la Parole de Dieu pour apprendre toujours plus et rester dans la prière, être reconnaissante en toute circonstance. Je me rappelle du moment où j'ai dû dire au revoir à toute la communauté. Je ressentais dans mon cœur une immense reconnaissance pour la bonté et l'amour qu'ils m'avaient manifestés. Dieu a soigné aussi mon cœur d'une mauvaise expérience que j'avais vécue avec ma famille en Colombie, dans ma ville natale : mon père aidait financièrement une église et le jour où nous avons tout perdu, que tout a basculé économiquement et moralement, le pasteur et sa famille nous ont carrément tourné le dos à notre grand désespoir. Le Seigneur Jésus-Christ m'avait libérée de tout  jugement à l'encontre des églises évangéliques, Dieu m'a révélé sa compassion et sa bonté par le pasteur et la communauté de Genève.

Je me rappelle du  jour de mon départ de cette église en Suisse quand une sœur s'est approchée de moi et m'a dit : "Whaidy, je me rappelle de ton arrivée à l'église, tu étais en souffrance et ça se voyait sur ton visage, et je me disais 'cette pauvre femme est malheureuse’, et maintenant, ton visage a changé, tes yeux brillent, tu es rayonnante". Elle a continué à me dire ceci : "Le Seigneur transforme et change nos larmes en sourire et en paix". Je pense toujours à cette église et aux paroles du pasteur M. B., il était sûr que Dieu avait un plan pour moi et effectivement IL a un plan ! Dieu non seulement m'a donné une famille en Christ, mais  aussi a entendu le désir de mon cœur, avoir un mari qui marche avec Dieu, les deux ensemble. Nous avons deux enfants, Es. 6 ans et El. 2 ans, et M. qui a 18 ans, le premier enfant de mon mari.

Le cheminement de la foi est de croire et de vivre selon son amour. Je  sais que sa Parole me donne de l'espérance quand bien même les épreuves et les difficultés surgissent : "Je lève mes yeux vers les montagnes. D'où me viendra le secours ? Le secours me vient de l'Éternel, Qui a fait les cieux et la terre. Il ne permettra point que ton pied chancelle ; Celui qui te garde ne sommeillera point. Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël. L'Éternel est celui qui te garde, L'Éternel est ton ombre à ta main droite. Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit. L'Éternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme ; L'Éternel gardera ton départ et ton arrivée, dès maintenant et à jamais." (Ps 121)

Maintenant ça fait 8 ans que j'ai accepté le Seigneur Jésus-Christ dans ma vie. J'ai vécu des hauts et des bas mais sans  jamais renoncer car je sais que Dieu restera toujours avec moi. Je sais que Jésus-Christ a pensé à moi comme il est écrit dans ce passage de l'évangile selon Jean (17. 9ss) : "Je te prie... pour ceux que tu m'as donnés parce qu'ils t'appartiennent. Car tout ce qui est à moi t'appartient, comme tout ce qui est à toi m'appartient. Ma gloire rayonne en eux... mais eux, ils vont rester dans le monde. Père saint, garde-les par le pouvoir de ton nom, celui que tu m'as donné, pour qu'ils soient un comme nous le sommes. A présent, je retourne auprès de toi, et je dis tout cela pendant que je suis encore dans le monde, pour qu'ils possèdent en eux cette joie qui est la mienne, une joie parfaite. Je ne te demande pas de les retirer du monde, mais de les préserver du diable... Consacre-les par la vérité. Ta Parole est la vérité. Ce n'est pas seulement pour eux que je te prie; c'est aussi pour ceux qui croiront en moi grâce à leur témoignage". 

W.A.

Visit us

Sunday worship

  • sunday, 10:00 am
  • 230 avenue Saint-Exupéry, Toulouse, France