Mars 2021 - L’amour …toujours l’amour !

Dans l’édito du bulletin "Ensemble" du mois de mars 2020, Patricia nous a parlé du parfum du vrai amour, cet « arôme agréable et authentique qui provient de Dieu lui-même » et que nous, chrétiens, nous devons exhaler tout autour de nous. Philippe aussi en ce début d’année nous a rappelé (entre autre) que « nous devons toujours plus nous soutenir mutuellement, dans l’affection et le secours spirituel, moral et matériel ». Et le mois dernier, Christian nous a exhortés à aimer en réponse au commandement du Seigneur en nous faisant réfléchir sur ce que veut dire « aimer » et aimer par des actes. Je me permets de continuer dans le sujet. Et si nous acceptions un nouveau défi ? Celui de Rom 12.9-16 : le don de soi et sa pratique. Verset10 : « Que l’amour fraternel vous lie d’une mutuelle affection ; rivalisez d’estime réciproque » Version TOB.

Nous savons tous que nous devons nous « aimer les uns les autres » et même de nous aimer « ardemment » (1 Pi 1.22). C’est facile à comprendre intellectuellement mais pas toujours évident à vivre concrètement ! Celui qui aime son frère et sa sœur est né de Dieu. Celui qui aime demeure en Dieu et celui qui n’aime pas son frère ou sa sœur en fait, n’aime pas Dieu (1Jn 4.7, 16 et 20). L’exigence ici est que pour nous aimer sincèrement il nous faut non seulement nous attacher au bien mais aussi nous détourner du mal (voir 1 Pi 3.8-11).

Si le Seigneur nous a donné le commandement de nous aimer les uns les autres (en communauté) c’est que c’est possible d’y arriver. Pour cela il nous a donné l’exemple et la capacité de le faire (Jn 13. 34-35). Ce qui nous entrave pour le vivre pleinement ce sont nos préjugés, notre égoïsme et notre orgueil qui se traduisent par des paroles blessantes ou des silences pesants, des attitudes hautaines, arrogantes ou par des jugements hâtifs et des difficultés à pardonner. Aussi Paul (mais pas que, Pierre et Jean aussi) nous donne de bons « tuyaux » pour nous aider à progresser dans cet amour fraternel. Il nous demande de « regarder les autres (nos frères et sœurs) comme étant au-dessus de nous-mêmes » (Ph 2.3). Il nous invite à « nous revêtir d’humilité dans nos relations mutuelles » (1 Pi 5.5) et de nous « soumettre les uns aux autres » (Eph 5.21). Et il ajoute : « Rivalisez d’estime réciproque ». Ce point étant important pour nous encourager les uns les autres dans notre marche.

Le fait de nous réjouir ensemble (partager nos joies), de pleurer ensemble (porter les fardeaux des uns et des autres) nous permet d’apprendre à nous connaître et donc desympathiser (Rm 12.15). Et le fait d’avoir les uns pour les autres une égale considération nous permet de nous sanctifier et de grandir dans le discipulat (v.16).

Pourquoi toutes ces recommandations ? Pour vivre en harmonie dans l’église tout en progressant dans l’amour de Dieu.

Je conclurai avec une partie du chant bien connu de Graham Kendrick « Jésus a mis un chant nouveau »:

« Jésus nous a dit de vivre en harmonie.

Par l’Esprit nous pouvons être tous unis.

Qu'elle est belle la famille du Seigneur !

C’est l’amour de Dieu qui brûle dans nos cœurs. »

R.R.

Visit us

Sunday worship

  • sunday, 10:00 am
  • 230 avenue Saint-Exupéry, Toulouse, France