Juin 2019 - D'encouragé à "encourageur"

Le titre de cette pensée peut vous paraître surprenant : d'où vient donc ce mot "encourageur" ? Ne le cherchez pas dans le dictionnaire vous ne le trouverez pas. Je me permets le néologisme pour une découverte ou "redécouverte" passionnante et ô combien enrichissante.

      A) Que dit le dico ? Encourager quelqu'un signifie " lui inspirer du courage, lui donner de l'assurance". C'est même "lui donner le désir, les moyens d'entreprendre ou de conduire une action; l'aider, le soutenir dans une démarche intellectuelle, morale... Par extension, encourager c'est favoriser l'épanouissement." Cela suppose donc que l'on reconnaisse le chemin parcouru par la personne que l'on encourage pour l'aider à progresser. Le véritable encouragement ne peut se dispenser sans amour.

      B) Une source d'encouragement intarissable. La Bible recèle de versets qui nous encouragent tout au long de notre marche ici-bas. Notre Dieu a pensé à nous laisser dans sa parole des petits mots pour nous aider à aller de l'avant peu importe les circonstances : quelle grâce ! A titre d'exemple, voici ce qui est dit dans Ésaïe 41:10 "Ne crains rien, car je suis avec toi ; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante." Oui, Dieu est pour nous un refuge. Il est notre assurance. En lui, sûrs de notre salut, nous pouvons trouver le plein épanouissement.

     C) L'église, une famille d'"encourageurs" Notre monde même s'il fait preuve parfois d'élans de solidarité est de plus en plus enclin à l'individualisme. Dans ce contexte notre Seigneur continue de bâtir son Église. "C’est pourquoi vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens de passage. Mais vous faites partie du peuple de Dieu, vous en avez tous les droits et vous êtes de la famille de Dieu. Vous êtes devenus la maison qui a pour fondations les apôtres et les prophètes. La pierre principale, c’est le Christ Jésus lui-même. C’est en union avec le Christ que toutes les pierres de la maison tiennent ensemble. Et cette maison s’agrandit pour former un temple saint dans le Seigneur. C’est en union avec le Christ que vous aussi, vous faites partie de la maison qui est construite. Et vous formez avec tous les autres un lieu où Dieu habite par son Esprit." Éphésiens 2:19-‬22

La première épître aux Thessaloniciens est un bel exemple de mise en œuvre de l'encouragement au sein de l'église. N'hésitez pas à relire cette épître intégralement : vous y trouverez assurément de précieux conseils. Dans le chapitre 2 Paul reconnaît toute l'œuvre de Dieu accomplie dans les cœurs des Thessaloniciens. Puis, il les encourage à aller encore plus loin : "Mais faites encore des progrès" (1 Thes 4, 1). Il les exhorte à exercer à leur tour l'encouragement mutuel sur la base de la Parole (4, 18). Paul indique même être encouragé par leur foi alors qu'il souffre : "Alors, frères et sœurs, au milieu de tous nos malheurs et de nos souffrances, votre foi nous a encouragés." (3, 7). Il n'y a rien d'étrange en cela : pasteurs, apôtres, etc., ont aussi besoin d'être soutenus.

   D) En conclusion : Notre Dieu est un puissant et fidèle soutien. Venons à ses pieds sans cesse et fixons nos regards sur lui notre rocher inébranlable (Ps 16:8). Nous pouvons également compter sur le soutien et l'encouragement de l'église dont c'est aussi l'un des rôles. Être encouragé fait du bien, l'on se sent aimé, porté, on peut franchir des obstacles qui nous semblent infranchissables au premier abord.

Mais mon frère, ma sœur, apprenons aussi à être de ceux qui encouragent avec amour et sagesse. Soyons tout simplement en cela imitateurs de Jésus-Christ.

M-E. S.

 

Visit us

Sunday worship

  • sunday, 10:00 am
  • 230 avenue Saint-Exupéry, Toulouse, France