Septembre 2018 - Une chaîne incassable

Les vacances sont synonymes de détente, changements des habitudes, lecture d'un livre oublié, dormir un peu plus, passer plus de temps en famille, bricolage à la maison, voyages ... bref, nous régaler parce que nous le méritons après une année de dur labeur. Changement des habitudes, oui… mais changement des priorités aussi !

Nous faisons partie d'une belle famille formée par tous ceux rachetés par le sang du Christ, et notre lien n'est pas suspendu pendant les vacances. Cette "chaîne d'amour" doit renforcer chacun de ses maillons à tout moment !Ce n'est pas une option, mais un besoin urgent. Si nous négligeons cette union, nous affaiblissons la chaîne et notre ennemi le diable sait très bien comment en profiter. Lorsque nous voulons être vigilants quant à nos priorités, nous devons également examiner le temps que nous consacrons à notre vie communautaire. Or comme tout le monde, nous subissons une invasion séculière qui se caractérise par une tendance individualiste, égoïste et hédoniste. Par conséquent, l'un des témoignages les plus frappants que les chrétiens peuvent offrir au monde, c'est la façon dont ils s'aiment, leurs relations, le vivre-ensemble, leur entraide « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres... Ainsi donc, pendant que nous en avons l'occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi. » (Jn 13, 35; Gl 6, 10)  

Fréquemment, le fait de rire ou de pleurer ensemble sont des valeurs périphériques et secondaires à notre vie de croyants. Nous ne nous sentons pas tellement concernés, affectés ou engagés envers les autres membres de l’Église. Le modèle de l'église primitive est très éloquent : la responsabilité de persévérer dans la doctrine était assaisonnée de communion fraternelle (Actes 2,41-47) :

- Ils étaient ensemble et ils avaient tout en commun.

- Ils partageaient selon les besoins de chacun.

- Ils persévéraient dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières.

- Ils se retrouvaient dans le Temple tous les jours.

- Ils prenaient son repas dans la joie, ensemble, avec simplicité de cœur.

- Ils louaient Dieu ensemble.

Et le résultat de ce témoignage est logique «… le peuple tout entier leur était favorable, et le Seigneur ajoutait chaque jour à leur communauté ceux qu’il sauvait ». Nous, les membres de « La Chapelle », sommes appelés à éviter les vaines discussions et à nous concentrer sur ce qui est important, l’édification mutuelle. Respecter l’autre, sortir de notre bulle égocentrique, observer et apprendre des frères et sœurs, qui ont également été créés à l’image de Dieu, et nous réjouir de voir en eux la merveilleuse œuvre du Christ.

Ce que la sociologie appelle la "qualité relationnelle", nous, chrétiens, savons que c'est un don, un "bon état d'esprit" (dixit Dominique B.) qui ne vient que de Dieu, un amour fraternel sans prétention (Rm 12: 9-13), sensible et empathique, exprimé à travers (ou malgré) notre caractère. Qu’il est bon de voir à quel point les barrières et les soupçons liés à nos préjugés disparaissent quand nous commençons à mieux nous connaître, lorsque nous avons réussi à dépasser la première impression, et lorsque nous avons détruit le mur que nous avions bâti autour de nous pour prendre soin de notre image.

L'image de la chaîne nous montre l'un des principaux aspects de la vraie nature de l'église : celle-ci n'est pas un groupe de personnes isolées qui se réunissent le dimanche pour un service religieux, mais plutôt un système supra-familial où chacun de ses éléments a une pertinence permanente et indispensable. Si l'un des maillons est manquant, la chaîne perd de son efficacité et chaque maillon bénéficie des efforts des autres. C'est pourquoi, il est impossible qu'un chrétien puisse survivre spirituellement s'il est isolé, il ne peut pas exercer une vie de foi sans la famille de la foi.

Dieu a été sage quand il a institué son Église car c'est là que nous trouvons la sécurité et la stabilité. Au sein de l'église se manifeste la présence et la puissance de Dieu « Comme Jérusalem est entourée de montagnes, l’Éternel est autour de son peuple, dès maintenant et pour toujours » (Ps 125, 2).Et la maison du Seigneur est l'endroit où son peuple est rassemblé. Donc, c'est une grande bénédiction que de rester à l’intérieur car c'est là que nous trouvons du réconfort, le soutien, la camaraderie, l'encouragement, l'exhortation, des conseils, de l'équilibre… et pas ailleurs. La dimension communautaire de l'église implique un investissement que nous ne sommes pas toujours disposés à assumer. Questions de disponibilité, d'attention aux frères et sœurs, d'engagement émotionnel et spirituel, de soin pastoral l'un envers l'autre. Tout cela implique forcément de renoncer à nos intérêts pour mettre de côté notre "zone de confort".

Durant cet été, nous avons eu l’occasion de partager une soirée tous les vendredis. Ce fut un excellent moyen d'investir dans la communion chrétienne tout en gardant nos projets de vacances. Une belle occasion aussi de nous connaître et de découvrir comment le Seigneur agit dans la vie de nos frères. Nous avons passé de beaux moments à partager, à nous amuser, à chanter, à prier les uns pour les autres, à manger ensemble,même les enfants ont eu leurs activités spéciales. Je veux profiter de cette occasion pour remercier tous ceux qui chaque vendredi m'ont permis de grandir spirituellement en partageant leur témoignage personnel, une chanson, leur prière, leur quiche ou leur salade et même une blague. Il est très gratifiant de vérifier comment la chaîne est renforcée en dépit de la chaleur, de la canicule et des moustiques.Le bonus en prime est que nous avons reçu la visite de certains amis non chrétiens, également des jeunes d’autres églises, et aussi un curieux écureuil qui voulait se joindre à la fête. Nous sommes vraiment joyeux, le Seigneur a béni son église et continuera à la bénir. Cette expérience a été suffisamment stimulante pour que nous envisagions à l'avenir des activités dédiées par exemple à la louange, à l'évangélisation, à la prière ou à la formation de disciples.

Mes chers frères et sœurs, je vous encourage à investir dans votre église; c'est une très bonne affaire pour nos âmes. Merci aux frères et sœurs qui par leur exemple, sont des maillons solides de notre chaîne et une source d'inspiration pour ma vie de foi « Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part » (I Cr 12, 26-27)

P.E.

Visit us

Sunday worship

  • sunday, 10:00 am
  • 230 avenue Saint-Exupéry, Toulouse, France